S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Marilyne

 

Le coeur de l'Angleterre (Jonathan Coe)

note: 4Décryptage romanesque du Brexit Marilyne - 15 mars 2020

Suite des livres "Bienvenue au club" et "Cercle fermé" qui nous racontaient les transformations de la société anglaise à partir des années 70, à travers les yeux d’une famille et d’une bande de copains. Dans cet opus, l’auteur nous raconte l’histoire politique et l’époque tourmentée du nationalisme et de l’austérité, toujours vue par nos héros, qui a mené au Brexit. Toujours aussi bien écrit, avec ce qu'il faut de sentimentalisme, et indispensable pour comprendre l'actualité anglo-saxonne.

Nuit d'épine (Christiane Taubira-Delannon)

note: 3Mitigé Marilyne - 15 mars 2020

Christiane Taubira, de son enfance à son poste de ministre, nous raconte sa riche vie nocturne, allant de ses premières lectures aux drames nationaux.
Livre très inégal, qui sur plusieurs pages, exaspère et nous donne un sentiment d’inculture face à l’étalage de toutes ses connaissances littéraires et musicales, quand d’autres pages nous émeuvent sur son parcours, sa force et son courage face à l’intolérance et l’injustice, et nous transportent lors des débats sur le mariage pour tous. Le « j’ai fait ceci et cela » est omniprésent et finit par agacer, alors qu’elle sait sur certains chapitres rendre si bien hommage à ses équipes. Au final, une grande femme mais un livre qui semble être une démonstration de sa culture et de sa légitimité à gouverner, avec quelques belles pages.

Ame brisée (Akira Mizubayashi)

note: 5Quand la musique romancée nous bouleverse Marilyne - 15 mars 2020

Ce roman nous plonge dans la paranoïa d’un Japon en pleine expansion en Chine, où un groupe de musiciens amateurs sino-japonais passent pour des comploteurs et voient leur vie brisée. Nous suivons alors l’histoire d’un petit garçon, témoin de l’embarquement de son père par les militaires, et de la destruction de son violon (l’âme est un élément de l’instrument). De Tokyo en 1938 à Paris de nos jours, il tente de réparer cette blessure et de faire son deuil. L’art de la musique, qui nous berce tout au long du roman, devient alors un outil de transmission et s’oppose à la violence. Enfin, ce roman bouleversant et à l’écriture si fluide a le mérite de nous enseigner une part d’histoire mal connue des européens.

Les variations sentimentales (André Aciman)

note: 5Des amours si bien écrits Marilyne - 15 mars 2020

Paul le narrateur nous raconte à travers plusieurs chapitres ses histoires d’amour, ses coups de cœur, ses liaisons, homme ou femme, entre l’Italie et New-York.
« Je préfère l’illusion d’un festin perpétuel à la certitude de la famine ». Je n’avais pas lu un livre aussi bien écrit depuis longtemps, tout en restant accessible. Un style direct et parfois cru mais jamais vulgaire. La description du désir, de la jalousie, des premiers émois amoureux nous happe, nous trouble et nous émeut profondément. Une légère déception sur les derniers chapitres amoureux qui nous laissent à distance.

Jamaiplu (Josiane Balasko)

note: 4Nouvelles contemporaines Marilyne - 15 mars 2020

Plusieurs nouvelles contemporaines, assez sarcastiques, à la limite du fantastique pour certaines et qui portent un regard drôle et acerbe sur notre société. Se lit très bien, écriture fluide.

Une sirène à Paris (Mathias Malzieu)

note: 4Pour rêver Marilyne - 15 mars 2020

Un jeune homme rêveur recueille, suite à la grande crue de Paris, une sirène blessée sur les bords de la Seine. Son chant est envoûtant mais tue tous les hommes qu’elle rencontre. L’amour pourra-t-il vaincre ce sortilège?
« Feel good reading », accessible aux ados et qui vise notre côté fleur bleue, comme tous les contes merveilleux de Mathias Malzieu. L’écriture est fluide et intéressante car très poétique, imagée. Les dialogues manquent par contre un peu de consistance. Adaptation ciné à voir à partir de mars 2020.

Le tigre (Joël Dicker)

note: 3Ecrit de jeunesse Marilyne - 15 mars 2020

Au début du 20ème siècle en Russie, un tigre terrorise et attaque les habitants en Sibérie. Le Tsar promet à celui qui le tuera son poids en or. Yvan, jeune homme de St Pétersbourg attiré par le butin et la gloire décide de le traquer.
Le choix du livre se fait sur le nom de l’auteur et les illustrations en bonus. Intérêt du conte russe mais déception sur la lecture trop rapide et histoire sans âme. Mais peut-être est-ce intentionnel pour nous montrer la rudesse du territoire et la froideur d'Yvan bien éloigné de l'univers actuel de Dicker.

Trois jours à Jérusalem (Stéphane Arfi)

note: 4Le bonheur selon Jésus Marilyne - 15 mars 2020

L’auteur brode une histoire autour d’un événement peu développé dans la Bible : la fugue de trois jours à Jérusalem de Jésus à 12 ans. Conte spirituel et philosophique qui tente de répondre à la question "C’est quoi être heureux?" et comment l’être quand la vie met l’homme à si rude épreuve ? Pas besoin d’être croyant pour se plonger dans cet épisode biblique même s'il fait écho à nos références et notre culture judéo-chrétienne. Intéressant, questionnant.

La vérité sur l'affaire Harry Quebert (Joël Dicker)

note: 5La vérité sur l'affaire Harry Quebert Marilyne - 17 août 2017

Gros roman mais impossible d'arrêter sa lecture avant la dernière page. Ce livre est plus qu'une enquête policière, avec une galerie de personnages plus intrigants les uns que les autres. Prix littéraires amplement mérités. A lire d'urgence.

L'amie prodigieuse n° 1 (Elena Ferrante)

note: 5L'amie prodigieuse Marilyne - 5 avril 2017

Belle immersion dans l'Italie populaire des années 50, très bien écrite. Nous vivons avec l'auteure son retour à l'enfance et à l'adolescence, avec au cœur, une amitié faite de chagrins et de petites victoires, et pour toile de fond leurs rêves d'ascension sociale. Un livre que l'on ne peut pas lâcher avant d'arriver à la dernière page. Deux volumes complètent ces "mémoires". Un quatrième est attendu pour octobre 2017.

Retour Haut